Articles marqués avec ‘seuil de rentabilité’

 

Le calcul du seuil de rentabilité et du point mort

 

Le calcul du seuil de rentabilité est vital pour tout créateur d’entreprise, car il permet de connaître le montant du chiffre d’affaires qu’il faut réaliser pour avoir un résultat équilibré. L’entrepreneur connaît donc le montant du chiffre d’affaires à partir duquel il peut réaliser des bénéfices.

S’il a besoin de demander des crédits pour démarrer son activité, il est évident que les banques et les fournisseurs lui demanderont s’il a fait ce calcul. Il devra donc leur expliquer comment il a procédé et indiquer le résultat obtenu.

La méthode à appliquer pour calculer le seuil de rentabilité

Il faut commencer par définir les charges à prévoir en fonction de leur caractère fixe ou variable. Les charges fixes qui peuvent aussi être appelées charges de structure ne dépendent pas du niveau d’activité de l’entreprise. C’est notamment le cas des amortissements des immobilisations, du loyer et des frais de personnel. Les charges variables sont proportionnelles à l’activité de l’entreprise comme c’est le cas des achats de marchandises ou de matières premières et des frais de sous-traitance.
Ensuite, le seuil de rentabilité se calcule en appliquant la méthode suivante :

Charges fixes ( Chiffre d’affaires – charges variables) /chiffre d’affaires

On notera que le rapport ( Chiffre d’affaires – charges variables) / chiffre d’affaires est appelé taux de marge sur frais variable.

Le résultat obtenu correspond aux ventes ou aux prestations de services qu’il faut réaliser pour éviter toute perte. Ainsi, pour une société qui fait une activité de revente de marchandises et qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 2 millions d’euros avec un taux de marge sur frais variable de 50 % et qui doit couvrir des frais fixes atteignant 400 000 €, le seuil de rentabilité sera le suivant :

400 000 €/1 000 000 €
____________________________ = 800 000 €
2 000 000 €

Le calcul du point mort

Le point mort est le nombre de jours d’activité dont l’entreprise a besoin pour atteindre son seuil de rentabilité. Il se calcule ainsi :

Seuil de rentabilité
_______________________________
Chiffre d’affaires annuel/360

Ainsi, dans l’exemple mentionné ci-dessus, le calcul du point mort donne le résultat suivant :

800 000 €
_________________ = 144 jours
2 000 000 €/360

Le cas particulier d’une entreprise en création

Une personne qui a un projet de création d’entreprise ne connaît pas son chiffre d’affaires d’avance. Dans ce cas, le seuil de rentabilité peut être calculé en raisonnant à partir du prix de vente unitaire moyen des produits et des frais de revient unitaires. La formule à employer est la suivante : il faut commencer par calculer le taux de marge sur coûts variables en divisant la différence entre le prix de vente unitaire et le coût de revient par le prix de vente. Ensuite, il y a lieu de diviser le résultat de ce calcul par le total des charges fixes annuelles à prévoir. Le créateur d’entreprise peut grâce à cela connaître le montant minimal du chiffre d’affaires qu’il devra réaliser pour équilibrer son compte de résultat.

Une fois que ce calcul est fait, le créateur doit calculer le point mort de sa future entreprise et s’assurer du fait qu’il pourra atteindre son seuil de rentabilité sans difficulté. Il est par ailleurs judicieux de recenser les moyens qui permettront d’atteindre ce seuil plus facilement en diminuant certaines charges fixes telles que le loyer si l’entreprise doit louer des locaux. En outre, il faut évaluer l’intérêt d’un recrutement de salariés en se demandant s’il ne serait pas plus judicieux d’externaliser un maximum de tâches. Ceci peut permettre de réduire les risques du projet et de le rendre plus crédible vis-à-vis des banques et des fournisseurs.

Abonnez-vous à nos Newsletters