Articles marqués avec ‘conseiller en investissement participatif’

 

Avec 1,5 millions de contributeurs en 2018, le financement participatif a le vent en poupe

 

Surfant sur la vague de la consommation collaborative et de la production participative, le financement participatif aussi connu sous l’appellation crowdfunding ne cesse de faire parler de lui, bien aidé par les réseaux sociaux.

Mais sous ces termes se cachent des activités différentes et surtout réglementées.

Focus sur deux d’entre elles :

le conseiller en investissement participatif (CIP) : L’exercice de CIP réside d’une part dans le caractère habituel et d’autre part dans une prestation de conseil en investissement portant sur des titres de capital et/ou de créance d’entreprise, menée uniquement au moyen d’un site internet.
Cette activité nécessite le dépôt d’un dossier auprès des services de l’AMF, puis une demande d’immatriculation à l’Orias.

l’intermédiaire en financement participatif (IFP) : L’exercice de l’IFP consiste en la mise en relation, via un site internet, des porteurs d’un projet déterminé et d’emprunteurs finançant ce projet via un contrat de prêt.
Cette activité nécessite une demande d’immatriculation à l’Orias.

Les activités de CIP et IFP sont soumises à l’obligation d’assurance en Responsabilité Civile Professionnelle dont le montant des garanties est réglementé par les autorités de contrôle.

Découvrez les solutions RCPRO Entrepreneurs pour les activités de crowdfunding/ financement participatif : Demande de renseignement

Abonnez-vous à nos Newsletters