Articles marqués avec ‘associés’

 

La recherche d’associés

 

Un créateur d’entreprise doit souvent rechercher des associés, car il ne dispose pas toujours de moyens suffisants pour lancer son projet. De plus, les banquiers et les fournisseurs exigent toujours un montant minimal de fonds propres pour accorder des crédits. Enfin, les associés peuvent apporter des compétences très utiles pour la réussite du projet.

La présentation du projet aux associés potentiels

Les personnes physiques ou morales susceptibles de faire des apports en capital comparent toujours les projets qui leur sont soumis. Il est clair qu’elles cherchent à tirer le meilleur parti des ressources dont elles disposent en sélectionnant les projets qui semblent les plus prometteurs.

En conséquence, le créateur d’entreprise doit démontrer que son projet a un très bon potentiel de rentabilité. En conséquence, il doit avoir fait une étude de marché qui démontre qu’il existe des besoins non satisfaits. En outre, il doit établir que ses produits ou ses prestations apporteront une très bonne réponse aux entreprises et aux particuliers ayant exprimé ces besoins. Ainsi, il a plus de chances de convaincre des associés potentiels s’il démontre que ses produits procureront plus d’avantages que ceux qui sont commercialisés par les concurrents ou qu’ils seront moins chers.

Il doit également présenter un business plan contenant des comptes prévisionnels concernant, au moins, les trois premiers exercices de l’entreprise. Ces comptes prévisionnels doivent établir que l’entreprise aura un bon niveau de rentabilité et que son bilan sera équilibré. Ceci exige que les futures dépenses soient évaluées avec une précision maximale et que les prévisions de recettes soient basées sur des hypothèses crédibles. Il faut par conséquent que le créateur ait examiné les produits et les parts de marché des concurrents en vue de savoir dans quelle mesure il pourra développer sa propre activité.

Les critères à prendre en compte pour la sélection des associés

Le créateur doit s’associer avec des personnes foncièrement honnêtes et avec lesquelles il pourra bien s’entendre. Les futurs associés doivent donc répondre aux conditions suivantes :
• N’avoir fait l’objet d’aucune sanction leur interdisant d’être dirigeants ou administrateurs d’entreprises ;
• Être d’accord avec les objectifs du créateur et considérer que la stratégie qu’il mettra en œuvre est bonne ;
• Avoir un profil qui complète celui du créateur. Ainsi, si le créateur a un haut niveau de compétence dans le domaine de la gestion, il peut avoir intérêt à s’associer avec une personne ayant des compétences commerciales.

Les démarches à effectuer pour rechercher des associés

Le créateur peut bien entendu présenter son projet aux personnes de son entourage. Toutefois, il n’est pas toujours judicieux de s’associer avec un ami ou avec un membre de sa famille, car l’ami ou le membre de la famille n’a pas forcément un profil satisfaisant pour être un associé.

Il peut donc avoir intérêt à recourir aux services d’un organisme spécialisé dans l’aide à la recherche d’associés. Les prestations de ces organismes consistent à mettre en relation des porteurs de projets avec des apporteurs de capitaux tout en répondant aux exigences d’une collaboration constructive.

Lorsqu’il contacte l’un de ces organismes, le créateur peut bénéficier en premier lieu d’une analyse de son business plan, ce qui lui permet d’évaluer ses chances de convaincre les investisseurs potentiels. Si son projet est jugé crédible, l’organisme peut lui proposer un accompagnement pour la recherche d’un ou de plusieurs associés répondant aux conditions mentionnées ci-dessus et lui présenter des candidats.

Ensuite, des entretiens se déroulent entre l’entrepreneur et les associés potentiels. Si ces derniers sont convaincus par le projet, il est procédé à la rédaction des statuts et à l’immatriculation de l’entreprise au registre du commerce. Ensuite, l’entreprise peut commencer son activité.

L’entrepreneur peut rechercher les coordonnées de ces organismes en s’adressant par exemple à la chambre de commerce son département.

Abonnez-vous à nos Newsletters