Les résultats annuels du Lloyd’s pour l’année 2018

 

Les résultats annuels du Lloyd’s pour l’année 2018

 

RCPRO Entrepreneurs – coverholder at LLOYD’S vous aide à plcer vos risques sur le marché de LLOYD’S

 

Alors que nous publions les résultats consolidés du marché du Lloyd’s pour l’année 2018, nous aimerions partager avec vous les démarches que nous effectuons pour améliorer les performances et assurer le succès futur du Lloyd’s.

 

Nous avons publié hier un résumé de ces perspectives et nous nous réjouissons d’avance de pouvoir en discuter plus en détail avec vous lors de la publication du rapport complet le 1er mai prochain.

 

Les résultats font état d’un ratio combiné de 104,5% (2017 : 114,0%) et d’une perte de 1,1 milliard d’euros soit 1 milliard de livres sterling (2017 : 2 milliards de livres sterling) après une année supérieure à la moyenne en termes de sinistres, le marché ayant payé 22,3 milliards d’euros (19,7 milliards de livres sterling) en indemnisation de plusieurs catastrophes naturelles.

Vous trouverez tous les détails ci-après. Les données clés publiées sont les suivantes : 

 

– Pertes consolidées du marché de € 1,1 milliard (£1,0 milliard) (2017 : perte de £ 2,0 milliards)

– Primes brutes émises de € 40,1 milliards (£35,5 milliards) (2017 : £33,6 milliards)

– Sinistres nets encourus de €18,5 milliards (£16,4 milliards) (2017 : £18,3 milliards)

– Retour sur investissements de 570 M€ (504 M£) (2017 : 1,8 milliard £)

– Ratio combiné de 104,5% (2017 : 114,0%)

 

Au terme d’une deuxième année de sinistres catastrophes naturelles supérieure à la moyenne, les résultats consolidés du Lloyd’s pour l’année 2018 ont montré des signes d’amélioration. L’environnement tarifaire s’est renforcé de 3,2 % lors des renouvellements et le taux de sinistralité attritionnel a commencé à s’améliorer et a diminué de 1,3 % par rapport à l’année précédente.

 

A moyen et long terme, nous restons positifs et nous mettrons l’accent sur une croissance durable, permettant ainsi au Lloyd’s de demeurer le marché mondial de l’assurance et de la réassurance. Les plans de développement pour 2019 ont vu près de € 3,4 milliards (3 milliards de livres sterling) d’activités peu performantes retirées du marché. Cela ne signifie pas que le Lloyd’s a cessé de souscrire certaines classes d’affaires, mais qu’ils se concentrent sur celles qui sont rentables. Cette année, nous consacrerons plus de temps à comprendre la nature des meilleures classes d’affaires de chaque syndicat et à encourager leur souscription.

 

Le Brexit reste une question clé en Europe, et les négociations se poursuivent, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ayant été retardée. Quel que soit le résultat politique, le Lloyd’s est prêt. Le Lloyd’s à Bruxelles est déjà opérationnel et a commencé à souscrire des risques au sein de l’Espace économique européen. Cela démontre l’engagement du Lloyd’s à poursuivre le développement avec ses partenaires en Europe et à honorer ses obligations envers ses clients européens.

 

Depuis l’arrivée de John Neal en tant que Directeur Général du Lloyd’s il y a cinq mois, nous avons consulté des centaines d’acteurs du marché afin d’obtenir leur point de vue et comprendre où nous devrions davantage nous focaliser sur le long terme. Afin de garantir le succès futur du Lloyd’s et de demeurer le marché préférentiel tant en matière d’assurance des entreprises qu’en assurance spécialisée, la stratégie et l’orientation du Lloyd’s s’appuieront sur un objectif toujours renouvelé qui est « Partager vos risques pour un monde plus audacieux ».

 

Nous avons hâte de travailler avec vous afin d’écrire, à vos côtés, le prochain chapitre de l’histoire de ce grand marché.

 

Très cordialement,

 

Guy-Antoine de La Rochefoucauld
Directeur général de Lloyd’s France SAS

 

Thierry Vandecasteele

Courtier grossiste souscripteur en assurance, Coverholder at LLOYDS