La majorité des RSSI estiment que les atteintes à la sécurité sont inévitables

 

La majorité des RSSI estiment que les atteintes à la sécurité sont inévitables

 

 

Votre Cyber Sécurité assuré sur le produit RCPRO Entrepreneurs – Cyberguards

Selon une étude réalisée par Kaspersky Lab , 86% des RSSI estiment que les violations de données sont inévitables, mais un trop grand nombre d’entre elles sont coincées dans un cercle vicieux de risque.

Les gangs criminels motivés par des considérations financières (40%) et les attaques malveillantes d’initiés (29%) sont les risques les plus importants pour leurs entreprises. Il s’agit de menaces extrêmement difficiles à prévenir, qu’elles soient lancées par des cybercriminels « professionnels » ou assisté par des employés censés être du bon côté.

Plus de la moitié (56%) des RSSI prévoient que leurs budgets vont augmenter à l’avenir, mais 38% des personnes interrogées s’attendent à ce que les budgets restent les mêmes. Cependant, il est presque impossible pour les RSSI d’offrir un retour sur investissement clair ou une protection totale contre les cyberattaques. Plus d’un tiers déclarent qu’ils ne peuvent pas sécuriser leurs budgets de sécurité informatique requis, car ils ne peuvent pas garantir qu’il n’y aura pas de violation.

Ceci en dépit du fait que les conséquences d’une attaque sont bien comprises, les atteintes à la réputation (28%) et les dommages financiers (25%) étant considérées comme les conséquences les plus critiques d’une cyberattaque.

Il y a également un manque de représentation au niveau supérieur, 26% seulement des responsables de la sécurité informatique interrogés étant au niveau du conseil d’administration.

Maxim Frolov, vice-président des ventes mondiales chez Kaspersky Lab, a déclaré:

« Historiquement, les budgets de cybersécurité étaient perçus comme une dépense informatique peu prioritaire, mais ce n’est plus le cas. La surface d’attaque des entreprises modernes s’agrandit, de même que la fréquence et l’impact des cybermenaces et le coût des cyber incidents. Il en résulte que de plus en plus de cadres dirigeants traitent maintenant la sécurité informatique comme un investissement.

Aujourd’hui, les risques de cybersécurité sont au premier rang des priorités des chefs de la direction, des directeurs financiers et des agents de gestion des risques. En fait, un budget consacré à la cybersécurité ne constitue pas simplement un moyen de prévenir les violations et les risques désastreux qui y sont associés. Il s’agit également de protéger la continuité des activités et les investissements essentiels du profil de l’entreprise. »

Vous pouvez en savoir plus sur les résultats sur le site de Kaspersky Lab .

 

Profession bien-être :

Thierry Vandecasteele

Courtier grossiste souscripteur en assurance, Coverholder at LLOYDS