Les déboires financiers de CBL Corporation Ltd. (SFS – EISL) rattrapent désormais le marché français.

Les déboires financiers de CBL Corporation Ltd. rattrapent désormais le marché français. Le groupe néo-zélandais, notamment propriétaire de SFS et EISL, annonce aujourd’hui qu’il quittera la branche française de l’assurance construction au 1er juin 2018.

Lire la suite sur la Tribune de l’assurance.

Mots-clefs : cbl, construction, eisl, sfs

Thierry Vandecasteele

Courtier grossiste souscripteur en assurance, Coverholder at LLOYDS